Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Découvertes touristiques, Marketing des destinations, Nouvelles technologies — Jean-Michel Perron @ 17 h 31 min

 

Mise en marché d’une destination touristique

Belle texture d’images qui fait ressortir une destination (Tourisme Bretagne) en nous faisant décrocher…c’est comme la vidéo de l’Islande présentée il y a deux semaines mais ici pour Babyboomers…Et comme les Babyboomers se voient 20 ans plus jeunes que la réalité, je crois que le style très cool et naturel des figurants et acteurs islandais accrochait encore plus que cette vidéo pourtant très aguichante aussi…. on sent plus de romantisme.

 

Be Breizh – Film for Tourism Bretagne/Brittany Tourism from Jeremy Hofmeister Mac Lynn on Vimeo.

 

 

Vidéo comique sur une destination touristique

Très très audacieuse et risquée comme vidéo ! Sexe et religion, deux sujets qui peuvent offenser à moins que l’on vise précisément ce segment de mâles en chaleur.
VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • Mélanie Guérette

    Merci pour ces vidéos. C’est toujours le fun de voir ce qui ce fait ailleurs.

    Ma préférée est toujours celle de l’Isalande… trop hot. Je crois que c’est la tune, les images stupéfiantes et surtout le côté comique de voir ces gens danser !

    Celle d’Israel me dérange. Je comprends qu’ils veulent surprendre mais le language et les images utilisées sont trop osés pour moi et malheureusement ne me donne pas le goût d’y aller.

    J’ai hâte à vendredi prochain!

Voir le commentaire (1)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Nouvelles technologies — Jean-Michel Perron @ 10 h 13 min

 

On prend du retard au Québec au nouveau des nouvelles technos appliquées au tourisme. Vite, une stratégie commune de la mise en valeur mobile de nos destinations et entreprises !

Vous vous rappelez que je vous parlais il y a un an dans les tendances sur Internet qu’un des prochains buzzword sera la «  Réalité Augmentée «  en tourisme ? D’accord, la vague n’est pas encore là mais ça s’en vient grâce, entre autres, à la nouvelle tablette Samsung (disponible le 16 octobre prochain, tout comme d’ailleurs la nouvelle tablette québécoise EXOPC que j’ai pré-commandée) qui incorpore, contrairement à l’iPad, la RA.  À l’avenir, il va y avoir deux types de touristes complètement à l’opposé les uns des autres: le techno-touriste qui augmente son expérience touristique grâce aux technologies  comme les apps et la RA  et le touriste-trad   qui voudra continuer de consommer les destinations, les expériences et les produits sans ces « technosdoses » puissantes….

Cette première vidéo qui provient de la région du Queensland en Australie, est une application dynamique de géolocalisation qui présente sur les iPhone l’offre touristique en temps réel dont une fonctionnalité  » Surprise Me  » et des catégories de Top 10 fort intéressantes….

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

6 commentaires

Voir tous les commentaires (6)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Nouvelles technologies — Jean-Michel Perron @ 6 h 06 min

 

Cabine intérieure du Disney Dream avec vue réelle sur l'océan

Plus je lis sur Disney, plus cette méga corporation m’impressionne dans le souçi du détail mais surtout dans les applications qui viennent répondre parfaitement aux attentes de leurs clients tout en planifiant toujours des  moments magiques qui vont provoquer le  » bouche à oreille « , la meilleure source de publicité pour une entreprise, accélérée à la vitesse  » grand V  » depuis l’arrivée des médias sociaux.

Ainsi sur leur nouveau navire, le Disney Dream (photo), toutes les cabines intérieures possèdent  un faux hublot qui est une télévision présentant des images réelles HD sur l’écran LCD, en temps réel, de l’océan du même côté du navire et vis à vis de cette cabine ! Pour ceux et celles d’entre vous qui avez déjà connu les cabines intérieures et extérieures des navires de croisières, ça fait toute une différence. De plus, de temps en temps, des personnages de Disney vont apparaître réellement sur cet écran  !

Quelle excellente idée pour diminuer un inconvénient majeur ! Et vous dans votre entreprise, comment, grâce à la technologie, pourriez-vous augmenter réellement la qualité de l’expérience de vos clients ?

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

Aucun commentaire

Faire le premier commentaire


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Développement du produit touristique, Internet touristique, Nouvelles technologies — Jean-Michel Perron @ 11 h 17 min

 

Visiter un musée ou un lieu d’interprétation en 2009, surtout en régions, représente une expérience souvent décevante. Les clientèles ont changé. Stimulés au max par la surconsommation en loisirs et les nouvelles technologies, « pesez sur un petit bouton rouge qui va allumer une lumière sur une carte d’interprétation » relève d’un autre siècle. Seuls les principaux musées urbains du Québec, grâce à une clientèle locale volumineuse, un renouvellement constant des expositions temporaires et le pouvoir d’attractions de Québec et de Montréal en général ont su maintenir un intérêt certain.  

La culture en général, c’est ce qui apporte la beauté et une compréhension amplifiée de notre existence, de notre réalité et des différentes cultures dont la nôtre. Tout comme pour les sportifs qui atteignent un « high » en s’entraînant ou en regardant gagner le Canadien (!), c’est viscéral comme apport positif à la vie et à notre satisfaction en général.  

Trois décennies d’enquêtes européennes (1) démontrent que les aspirations immatérielles croissent plus vite que les matérielles. Trois de ces attentes immatérielles sont particulièrement fortes : l’exercice du libre arbitre, le désir de réalisation personnelle et la recherche de contacts humains. C’est encourageant dans un monde où l’on ne parle que de profits monétaires à tout prix et à court terme, de concentration de la richesse et des jeux de pouvoir qui s’ensuivent.  

Perçus bien souvent comme des postes de dépenses plus que des apports réels à la société et au tourisme, nos 42 musées, 62 lieux d’interprétation et 20 centres d’exposition, sans compter les circuits patrimoniaux et multiples monuments, attirent bien peu notre attention, eux qui constituent pourtant des vitrines culturelles concrètes. VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

3 commentaires

  • Newbab Zsigmond

    Je ne peux que donner raison à une telle analyse. C’est d’ailleurs tout le sens de notre engagement dans notre association et notre société de communication, toutes deux dédiées à l’Art et la culture. Situés plutôt de l’autre côté du miroir, du côté « numérique » de la démarche, nous nous employons à rejoindre les acteurs « physiques » de la culture afin d’établir un pont salvateur entre réel et virtuel.

    L’enjeu est double à notre sens. La baisse des capacités des ménages dans leurs dépenses dédiées à la culture doit être compensée par un accès plus facile, rapide et une information plus structuré, et en face de cela, les nouveaux médias doivent se rationaliser pour devenir plus efficaces dans leur démarche.

    En tout état de cause, il n’est pas pour nous de combat entre le tout numérique et le tout physique, mais bel et bien une complémentarité. Les NTIC se doivent d’apporter les contenus, les informations sous une forme réaliste et attrayante pour donner l’envie de poursuivre sa vie culturelle pour certains, et la découvrir pour d’autres.

    Aujourd’hui notre association expose plus de 150 artistes pour près de 80 000 visites, est suivie régulièrement par plus 9 000 personnes réparties dans 76 pays, tout cela au sein d’un groupe constitué qui dépasse la simple approche « web » anonyme et s’ouvre réellement à la rencontre « physique » pour le partage des passions. Seul le numérique peut apporter une telle interactivité. Mais, nous le constatons chaque jours, c’est un nouveau chemin vers les espaces culturels réels à un niveau international abolissant les frontières.

    Cette tendance se dessine clairement, il faut y répondre en mettant en adéquation les acteurs complémentaires de la culture. Nous nous y employons.

  • Lehalle Evelyne

    Je me réjouis! Pour une fois que la France est citée et que le Canada ne semble pas avoir 10 ans d’avance! Mais non, vous êtes les meilleurs! Evelyne Lehalle

  • Philippe Fabry

    Merci entre autre pour ce compte rendu sur l’étude que j’ai eu le plaisir de diriger à ATOUT France. Il y a beaucoup de matière qui n’a pas été publié dans le cadre de cette étude, ne pas hésitez à me contacter si le sujet intéresse. Enfin j’ai organisé début novembre une présentation de l’étude. Je n’ai pas encore publié le compte rendu mais vous trouverez ci-joint en avant première le powerpoint que j’ai présenté : http://www.slideshare.net/philippefabry/comment-les-tic-peuvent-aider-la-visite-culturelle-et-touristique

Voir tous les commentaires (3)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Nouvelles technologies — Jean-Michel Perron @ 10 h 06 min

 

« Québec annonce un plan pour développer les technologies de l’énergie verte, ainsi qu’une nouvelle équipe qui conseillera la ministre à ce sujet, présidée par l’écologiste Steven Guilbeault. Le plan sera doté d’un budget de 8 millions sur deux ans, a annoncé hier la ministre des Ressources naturelles et vice-première ministre, Nathalie Normandeau, lors d’une conférence de presse à Montréal. » -  29 août 2009

Le Québec, pays de l’invention de la motoneige avec un réseau unique au monde de 33 000 kilomètres de sentiers balisés, une neige et une nature exceptionnelle qui prendront une grande valeur dans les prochaines décennies avec la rareté de «  l’or blanc  » dans plusieurs régions sur la planète provoquée par le réchauffement climatique sans compter un apport touristique en basse saison très appréciable dans plusieurs régions.  

Un taxi vert à Manhattan

Que voici une belle occasion pour le Québec de réellement avancer concrètement en tourisme vert  alors que d’autres destinations près de chez nous innovent, comme la ville de New York qui marque la tendance avec ses hôtels Leed et écolos (70 Park Avenue, The Muse Hotel, Marriott Downtown et sous peu  New York Times Square West et 1 Hotels & Residences), ses taxis verts (à quand une politique verte pour nos parcs de taxis de Montréal et de Québec, premiers contacts de nombreux touristes !), ses 923 restaurants «  bio » .

L'équipe de McGill qui a développé la 1ère motoneige électrique

 

Il faut que ce comité pousse l’idée de la motoneige électrique performante en commençant par étudier le produit  développé par l’Université McGill - équipe de développemnent sur la photo ci-dessus –  (autonomie de 100km à une vitesse de 60km/h), en impliquant Hydro-Québec (au lieu d’investir dans les écoles privées !,  et notre société d’état pourra ainsi se reprendre d’avoir laissé filer le moteur-roue électrique dans le passé et plus récemment le développement d’une expertise québécoise pour les éoliennes) et Bombardier avec le support de la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec  (FCMQ) et du gouvernement du Québec.  Il faut savoir que la motocross entièrement électrique et commercialisée existe depuis quelques mois aux Etats-Unis, produite par la compagnie Zeromotorcycles et vendu à 7 450$us : vitesse de plus de 85km/hr;  0 à 50km/hr en moins de 2 secondes ! ! Poids de 151lbs; autonomie de 2 heures et moins de 2 heures pour recharger; coût d’opération à moins de .01$ par kilomètre.

 

La motocross électrique Zero X à  7 450$us

Rêvons à moyen terme à un réseau de relais à travers le Québec où tout comme pour le Vélib, le touriste pourra, grâce à un réseau intégré,  changer de motoneiges à toutes les deux ou trois heures…

Y-a-t-il quelqu’un parmi vous qui  peut en parler à Steven Guilbeault ?

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • motoneige quebec

    C’est vrai qu’une motoneige électrique et les équipements qui vont avec serait un vrai plus pour le tourisme écolo par exemple

Voir le commentaire (1)


Contactez-nous
HD Marketing
42, rue Tardif, Québec (Québec) G1B 3K5
T 418.667-9122 | info@hdmarketing.ca