Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Adieu monde cruel !

8 janvier 2011

Classé dans : Enjeux touristiques — Jean-Michel Perron @ 11 h 22 min

 

Je termine aujourd’hui ce blogue.

Deux raisons ? Le temps nécessaire à écrire ces carnets réduit d’autant le temps à consacrer à mes clients à titre de consultant et surtout à mes proches. L’isolement dans lequel me confinent nos « chers  leaders » en tourisme qui reconnaissent pourtant la valeur des contenus, mais m’écartent systématiquement des instances décisionnelles de peur que mes idées et opinions (certes tranchées, mais toujours appuyées par des solutions),  ne viennent semer la zizanie et remettre en cause la belle harmonie de notre industrie : «  loose canon  », «  le André Arthur du tourisme » sont des exemples d’épithètes que certains croutons m’accolent pour me discréditer… Je sais, pour certains, je vous fais plaisir en arrêtant de publier, en cessant ainsi de bousculer votre confort et vos certitudes.  La seule certitude de mon côté, c’est qu’au moins, contrairement à vous chers bien aimé leaders omnipotents, je ne crèverai pas con !

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

13 commentaires

  • Gerry Desmeules

    Bonjour Monsieur Perron,

    J’ai eu le plaisir de vous rencontrer une fois il y a plusieurs années, dans notre belle région du Saguenay Lac Saint-Jean. Malheureusement l’occasion ne sait pas représenté.

    Je veux vous dire combien je trouve dommage la fin de votre blogue que je viens à peine de prendre connaissance Je regrette de ne pas l’avoir découvert avant.

    Au cours des derniers jours j’ai lu la très grande majorité de vos textes. Vous m’avez impressionné par la justesse de vos propos et votre courage de dire tout haut ce que beaucoup de monde pense tout bas.

    Vous terminer avec force en nous partageant quelques textes très évocateurs.

    Merci d’avoir consacré une grande partie de vos temps libres à nous livrer vos convictions. Soyez assuré que vos propos ne resteront pas lettres mortes. Votre présence sur le terrain nourrira les graines que vous avez semé.

    À bientôt.

  • Jean-Marc Laprise

    Bonjour M. Perron,
    nous ne nous sommes jamais rencontré mais je vous lisais depuis le début avec beaucoup d’intérêt. J’espère que votre action et vos idées vont continuer de percoler dans une industrie qui a tant à gagner de la réflexion et de l,innovation. Merci encore pour toutes vos réflexions et aussi pour nous avoir mis sur différentes pistes intéressantes, y compris les références de votre dernier billet.

  • David Descent

    La pensée unique, ce n’est pas le propre de l’industrie touristique. Nous, Québecois n’aimons pas la controverse, on a une longue histoire qui nous suit là-dessus; nous avons un faible pour la pensée unique et le tribalisme.

  • Didier Épars

    Cher M Perron
    Me voilà fort triste,
    1- De vous perdre
    2- D’avoir eu que trop raison dans ma mise en garde et dans l’énumération des ennuis que vous alliez vous attirer.
    3-De constater qu’au Québec il y a actuellement un vrai problème démocratique, nous sommes dans une oligarchie.
    Au-delà de tout ça, je pense qu’il faut continuer le combat. Moi je le continue, le bien-fondé de toute action doit avoir droit de cité.
    J’ai obtenu une reconnaissance internationale via l’European Maritime Heritage avec le patronage de l’UNESCO.
    De plus comme disait Voltaire, leçon à vos détracteurs, monsieur je n’aime pas ce que vous dite, mais je me battrais jusqu’a la fin pour que vous puiser le dire.
    J’espère que sous une autre forme nous garderons le contact et je vois en vous un ami qui tombe au combat. Vous avez mon profond respect pour votre sacrifice, qui va perdurer, ces oligarques n’oublient pas
    Didier

  • Jean Moise

    Bonjour Jean-Michel !

    Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai pris connaissance du blogue et j’en suis peiné. Surtout de constater que plusieurs qui ont envoyé des commentaires ont été de bons collègues dans l’industrie. Je continue par ailleurs de recevoir quotidiennement des couriels de ce qui se passe dans l’industrie. Plus récemment je déjeunais avec d’anciens acollègues-amis et je leur disais qu’après toutes ces annéees on recule au lieu d’avancer dans notre industrie. Quand je lis ou je vois aux nouvelles des déclarations ou justifications de la diminution du toursime, j’en suis horrifié. Ce n’est pas une question d’âge de vouloir ou pas des changements mais une pensée et une attitude pro-active. Je me rend compte que c’est pareil et la lecture de tes propos m’a vraiment conforté car je pensais devenir grincheux.

    Je poursuis toujours mon apport au niveau touristique mais hors des sentiers battus, surtout au nioveau corporatif, et mobilité internationale. Je ne manque jamais de faire mes commentaires à ces importants décideurs de l’activité économique canadienne.

    Je suis peiné d’avoir pris connaissance récemment de ce forum mais je poursuis toujours mais à des niveaux différents.

    Salutations à tous ceux que je connais ou ai connus.

    Jean Moise

  • André Bélanger

    Chapeau M. Perron

    J’étais un de vos fidèles et enthousiastes lecteurs. Vous m’avez fait rire, sourire, réfléchir et j’ai toujours apprécié votre ton et votre verve. C’est curieux, mais j’ai l’impression qu’on vous relira un de ces jours, lorsque la plume vous démangera de nouveau. En tout cas, c’est ce que j’espère.

    André

  • Vincent

    Salut Jean-Michel!

    Un Hara-kiri virtuel qui ne sert pas de levée de fonds!!!, ça agit comme un électrochoc. Tu n’as pas fini de nous surprendre! Je comprends très bien ta position. Je te souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle année. Tu es et sera bien sûr toujours le bienvenu dans notre belle Gaspésie. À bientôt j’espère!

  • Jean-Pierre Ranger

    Jean-Michel,
    d’abord BONNE ANNÉE.
    Tu constates que « le labyrinthe » pourrait venir à bout de tes énergies.
    Au Jour de l’An ma femme m’a acheté un livre d’histoire:
    « Une tragédie Québécoise – Le CHUM », une saga qui commence en 1920. ? OUI, 1920 ! depuis 91 ans ! ! !
    En tourisme, en 1978 un premier geste est posé: mais, la vision de son rôle et de son importance tarde à s’imposer.

    D’autres « Coeur Vaillant » doivent prendre conscience de notre incapacité à nous mobiliser
    à nous rallier, à faire consensus.

    Pour notre industrie un phare s’éteint: merci pour l’éclairage que tu as contribué.
    Ta gourde est vide: viens la remplir à la source, au royaume des animaux, sous les grands saules, à Hemmingford:
    nous poursuivrons la discussion … je t’attends au moment de ton choix, avec ta famille et tes amis.
    Jean-Pierre, celui du zoo.

  • Jean-Michel Perron

    GERALD SCULLION:

    Je comprend très bien votre décision d’arrêter votre blogue…..Trop de temps, compromettant peut-ètre. Mais, je m’ennuierai de vos propos, suggestions, de votre connaisance poussée de ce domaine très spécifique de l’économie. Merci pour votre importante contribution. C’est très précieux et je suis persuadé que vos réflexions serviront encore longtemps à tous ceux et celles qui croient que le tourisme demeure important pour toutes les économies nationales. Malheureusement, les administrations publiques ont peur d’investir les ressources humaines compétentes afin d’obtenir des résultats concrets. Et surtout, je pense que ces administrations manquent malheureusement d’une culture générale du phénomène touristique, le tourisme étant bien autre chose qu’un voyage d’une semaine quelqupart sur une plage dans le sud……
    Au plaisir de vous entendre ( à défaut de vous lire) dans d’autres lieux et occasions. (colloques, sommets et autres nombeuses tentatives de comprendre ce qu’est le tourisme de l’avenir).
    Gérald Scullion.
    PS. Si jamais vous passer par l’Auberge Île du Repos au lac Saint-Jean, informez-vous à l’accueil pour savoir si je suis là. J’y campe en tente quelques temps par année et je suis membre de la Coopérative de ce lieu fantastique, pour sa nature et surtout, pour les gens qu’on y rencontre. Vous pouvez aussi me rejoindre au 418. XXX XXXX, sur le cell de ma conjointe au 418-XXX-XXXX.

  • Bernard Personnaz

    Cher Jean-Michel !
    Je veux bien comprendre que tu arrêtes là tes billets par manque de temps.
    Sache pourtant qu’ils étaient précieux et très intéressants pour moi qui vit en France et que je les appréciais beaucoup, souriant souvent des problèmes soulevés et que j’ai parfois connus lors de mes 20 ans à TQ et consorts, mais toujours passionné par ce que tu nous donnais à lire (campagne de pub sur le web, témoignages des uns ou des autres…)
    On va se revoir très prochainement, toujours avec grand plaisir !

Voir tous les commentaires (13)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Marketing des destinations — Jean-Michel Perron @ 15 h 26 min

 

Photo plan marketing

Je me suis tapé la version française du nouveau plan marketing 2011 de la Commission Canadienne du Tourisme. Je suis probablement l’un des rares au Québec à l’avoir fait. Ce ne sont sûrement pas des gens de tourisme qui peuvent écrire avec autant de mots qui ne veulent rien dire comme, par exemple, quand ils parlent de « conclusion de la vente », probablement la traduction de « call to action »…et tous ces acronymes. Je croyais qu’un ACV, c’était dangereux, mais pas du tout, c’est un Argument Clé de Vente voyons, ignares que vous êtes ! Et dire que Tourisme Québec est un OMP, un Organisme de Marketing Provincial. Ça vous stimule de savoir ça, hein le groupe d’OMP du 1010 Ste-Catherine Ouest ?

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

3 commentaires

  • Jean-Michel Perron

    J’opterais pour du blues Marie-Claude… Mais t’as raison Jean-Pierre, on est bien trop compliqué, académique, théorique dans la mise en marché du Canada et du Québec…tout ça manque de passion et de sincérité !

  • Marie-Claude

    sur quel air on chante ça?

  • Jean-Pierre Ranger

    Le tourisme
    c’est toujours une histoire d’amour,
    … de séduction.

    Le touriste choisit
    d’aller visiter sa famille,
    d’aller à un congrès
    d’aller satisfaire sa curiosité, ses intérêts:
    neige ou soleil,
    aventure ou culture.

    Chamonix, Cuba,
    X’ian, éléphants en liberté,
    Smithsonian, Céline Dion.

    Au Canada, que sommes-nous pour le reste du monde ?
    Au Québec, c’est l’hiver, Québec la ville, les rivières, la chasse.

Voir tous les commentaires (3)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Marketing des destinations — Jean-Michel Perron @ 22 h 35 min

Vidéo touristique

Afrique du Sud: une vidéo promotionnelle sans aucune prétention, très humaine à l’impact très fort pour ce que j’appelle le voyageur (ils composent 30% des touristes internationaux), ces visiteurs qui souhaitent vivre des expériences véritables. Pour le touriste de masse, ça passe beaucoup moins bien… À vous de juger.

South Africa Tourism: Soweto from Mark Chaudoir Films on Vimeo.

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • Mélanie Guérette

    J’aime vraiment celle de l’Afrique du sud… tellement sincère!

Voir le commentaire (1)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Développement du produit touristique, Tourisme autochtone — Jean-Michel Perron @ 10 h 20 min

 

Vous savez comment je suis transparent et souhaite le développement et le succès de notre industrie touristique. Je rends disponible ainsi et ici des années de travail sur le terrain.

Le Québec a la chance, avec le marché européen francophone comme prioritaire sur ce tourisme, de pouvoir compter sur des nations améridiennes qui parlent français. En mettant l’emphase sur le développement de ce produit et non pas sur sa commercialisation, nous avons ici l’opportunité d’offrir un produit unique au monde.

Voici donc une autre de mes présentations récentes effectuée avec Thierry Flamand de Tourisme Manawan. Celle-ci, présentée lors de l’AGA de la Société Touristique des Autochtones du Québec à l’hôtel Clarendon de Québec le 24 novembre 2010, vous livre la recette  » secrète  » qui a permis, en 3 ans, à Tourisme Manawan (situé à 3 h30 de route au Nord-est de Montréal) d’offrir le produit le plus authentique, intensément culturel et  » complètement naturel » qui soit actuellement au Québec… Le plus beau, c’est un taux de satisfaction de 100% en 2010 des voyageurs !

La bonne nouvelle, c’est qu’il y a amplement d’espace pour créer d’autres sites de cette qualité en tourisme autochtone avec les bons ingrédients….

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • Gérald Scullion

    Je comprend très bien votre décision d’arrêter votre blogue…..Trop de temps, compromettant peut-ètre. Mais, je m’ennuierai de vos propos, suggestions, de votre connaisance poussée de ce domaine très spécifique de l’économie. Merci pour votre importante contribution. C’est très précieux et je suis persuadé que vos réflexions serviront encore longtemps à tous ceux et celles qui croient que le tourisme demeure important pour toutes les économies nationales. Malheureusement, les administrations publiques ont peur d’investir les ressources humaines compétentes afin d’obtenir des résultats concrets. Et surtout, je pense que ces administrations manquent malheureusement d’une culture générale du phénomène touristique, le tourisme étant bien autre chose qu’un voyage d’une semaine quelqupart sur une plage dans le sud……
    Au plaisir de vous entendre ( à défaut de vous lire) dans d’autres lieux et occasions. (colloques, sommets et autres nombeuses tentatives de comprendre ce qu’est le tourisme de l’avenir).
    Gérald Scullion.
    PS. Si jamais vous passer par l’Auberge Île du Repos au lac Saint-Jean, informez-vous à l’accueil pour savoir si je suis là. J’y campe en tente quelques temps par année et je suis membre de la Coopérative de ce lieu fantastique, pour sa nature et surtout, pour les gens qu’on y rencontre. Vous pouvez aussi me rejoindre au 418. XXX XXXX, sur le cell de ma conjointe au 418-XXX-XXXX.

Voir le commentaire (1)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Découvertes touristiques, Développement du produit touristique — Jean-Michel Perron @ 19 h 00 min

Je n’ai pas la prétention de connaître toutes les entreprises et les activités en tourisme au Québec, mais je vous propose 5 gagnants :

1. L’application « Sorties météo » de BonjourQuébec

 

La nouvelle fonctionnalité de Tourisme Québec pour combattre le pessimisme des Météomédias de ce monde !

La nouvelle fonctionnalité de Tourisme Québec pour combattre le pessimisme des Météomédias de ce monde !

 

Vous savez comment on devient vite casanier lorsqu’on annonce de la pluie ou de la neige surtout que nos bulletins météo exagèrent tout le temps soit par le % du risque de précipitations,  le facteur de refroidissement éolien ou par l’humidex….Lisez mon carnet là-dessus de l’an passé…

Un outil exceptionnel développé par Tourisme Québec pour répondre à une problématique réelle, super pour nos concierges d’hôtels….Faudrait qu’il soit diffusé largement surtout avec son apps développée pour les iPhone…

Belle vision du sous-ministre Georges Vacher.

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

2 commentaires

  • Jean-Michel Perron

    Mme Normand.

    À votre question sur les taxis de Montréal et les concierges d’hôtels, voici ma réflexion: les chauffeurs et leurs véhicules sont souvent le premier ou le dernier contact d’un touriste avec Montréal et le Québec. Nous continuons de négliger ce fait alors qu’il y a aurait tant à faire au niveau d’une formation spécifique destinée au chauffeur sur l’importance de l’accueil et leur connaissance de Montréal. Mais avant de leur exiger quoi que ce soit de plus, c’est une honte de voir leurs conditions de travail ! En ce qui concerne la pratique de  » bachsishs  » exigés par les concierges, c’est une pratique universelle qui ne changera pas. Même si ce n’est pas le client qui paie cette  » commission « , les chauffeurs et cies de taxis avec moins de revenus doivent nécessairement diminuer la qualité ou l’entretien de leurs véhicules ou choisir des chauffeurs qui coûtent pas trop chers….à la longue c’est le client qui paie pour un service de moindre qualité. Et c’est toute la nition de « valeur » qui est remise en question pour Montréal. Le prix a relativement peu d’importance, la question fondamentale: est-ce qu’en tant que touriste, j’en ai pour mon argent ?

  • France Normnad

    J’apprécie l’application de sortie météo de Bonjour Québec.

    Je suis triste que le Grand Prix du Tourisme 2011. Etre gagnant ou participant aidait d’un point de vue marketing a ventre stratégique de l’établissement ou d’une attraction aux yeux du consommateur. Par contre, il est vrai que ces dernières années la formule et les coûts exorbitants faisaient en sortent que les mêmes entreprises y participaient.

    Quel est votre opinion sur la sortie des pourboires aux cies de taxis versus les hôtels??? Pour ma part, je préférais (quand j’étais réceptionniste) donner un pourboire à une compagnie de taxi fiable qu’à une compagnie qui abusait du client, volait mes clients(connexion sur autre extension) ou se bâttait dans le lobby jusqu’au sang.

    Dieu seul s’est que nous en avons vu depuis les 20 dernières années!!!!

    Nous devons tout de même tenir notre engagement de service envers le client même avec l’utilisation des services connextes.

Voir tous les commentaires (2)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Marketing des destinations — Jean-Michel Perron @ 18 h 33 min

Les meilleurs vidéos de destination

 

Mengzi dans la province de Yunnan en Chine.

Comment embellir une destination ? Une pub faite probablement pour le marché intérieur chinois. De belles images. Je n’ai jamais été à Mengzi, mais se peut-il qu’il y ait un peu de survente ici ?

Mengzi TV Commercial 2009 from mifanjia on Vimeo.

Las Vegas ! Vous savez, la ville américaine qui a plus de budgets de promotion touristique que le Canada en entier ? Une autre vidéo d’une longue série qui suggère une fausse excuse à son patron pour prendre congé et aller célébrer à Vegas. Ici, ce sont les célèbres chevaliers chinchillas français…Comiques ces Américains !

Las Vegas Tourism Commercial from Krizia Bajos on Vimeo.

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • Mélanie Guérette

    J’aime bien ces vidéos, encore merci de les poster.

    Je suis encore rangée du bord de celui de l’Islande. Celui de la Chine est bien, les images sont le fun mais je suis inspiré par les tunes festive et les imgae comique des gens qui dansent dans celui de l’Islande. Celle de la Suisse est bien aussi, mais la tune est moins le fun.

    Voilà mon appréciation… pour ce qu’elle vaut.

Voir le commentaire (1)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Enjeux touristiques — Jean-Michel Perron @ 8 h 42 min

 

“We have set a new Olympic record. There’s fewer tourists five years after the Games than before”.

 - Christopher Brown, Managing Director of Australia’s Tourism & Transport Forum sur l’impact des Jeux olympiques de 2000 à Sydney,(1)

Les retombées de Jeux olympiques sont nettement exagérées selon de nombreuses études internationales, et le constat sur les impacts des Jeux de Vancouver l’hiver dernier ne fait pas exception. On constate même une baisse du tourisme dans la très grande majorité des villes hôtesses après l’événement. Dans le contexte des finances publiques québécoises qui doivent être assainies, nous nous devons de faire des choix éclairés. Notre priorité, en tant qu’industrie touristique, devrait plutôt être de se doter d’un meilleur accès, par un train rapide de New York et un monorail au Québec, pour accueillir les touristes américains et ontariens. Notre «  retour sur l’Investissement  » y serait au moins garanti et il y aurait une création durable de richesse collective plus élevée que les Olympiques.

 

En novembre 2009(2), l’European Tour Operators Association (ETOA), basée à Londres (et qui regroupe 450 voyagistes d’Europe), réalisait une étude affirmant qu’il n’y a aucune preuve statistique démontrée entre la tenue d’un événement sportif et une hausse du tourisme. Pire, les Olympiques font fuir les touristes réguliers partout dans le pays et génèrent de nombreux problèmes.

« PriceWaterhouseCoopers (PWC) a prétendu que les Olympiques font augmenter le nombre de touristes grâce à la visibilité offerte par les médias…avant l’événement, pendant et après l’événement alors que le nombre croissant de visiteurs peut durer des années…Il y a de nombreuses études qui démontrent qu’une telle affirmation exagère largement la réalité et pourquoi des firmes telles que PWC le font  » (3).

VOYEZ LA SUITE DU BILLET…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

3 commentaires

  • France Lessard

    Voici un commentaire paru dans mon blog du 18 juillet 2010 suite à mon retour de Chine (visite du site olympique de Beijing et de l’exposition universelle de Shanghai):
    «Qu’est-il préférable d’obtenir : des jeux olympiques ou une exposition universelle ? Cette question me trotte dans la tête depuis mon retour. Et je vote pour une exposition universelle qui dure 6 mois, qui est accessible à toute la population, qui laisse des legs permanents nettement plus utiles et profitables à long terme. Vous hésitez ? Pensez aux coûts et aux bénéfices de l’Expo67 et des Olympiques de 1976 à Montréal ? Pensez à l’Exposition internationale thématique (transports) de Vancouver en 1986 qui lui a donné le SkyTrain et le terminal de croisières (Canada Place). Quels seront les legs des Olympiques de 2010 à Vancouver ? Pour l’instant, on sait que la ville est responsable d’une dette de 550 M$ et la province, de 1G$. À Beijing, le site des Olympiques de 2008 est impressionnant, tant par la grandeur des espaces et des équipements que par l’absence de visiteurs. Je vote pour une exposition universelle ! » Je maintiens cette position !

  • Daniel Bouchard

    Complètement en accord avec cette analyse. Juste à penser aux investissements, simplement pour présenter sa candidature 2 à 3 fois parfois encore plus.

    La question est la suivante: Pour tenir des olympiques, incluant l’ensemble des dépenses de présentations de dossier, d’aménagement sur les 12 à 15 prochaines années, admettons qu’il faut un budget de 3 milliard ( ce qui est même modeste pour 2022) que ferions avec ce même argent pour améliorer notre offre touristique?
    À nous de confectionner une liste et faire le choix par la suite. Pas certain que les deux semaines que durent les olympique vont faire le poids.
    Qui va à Albertville ou à Turin parce que s’y est tenu les jeux d’hiver? Sans compter, par la suite, les coûts d’entretien des équipements qui seront utilisés à peine une semaine.
    Pour ce qui est de régler  »Québec le village » selon mon expérience en touriste, nombreux sont ceux qui préfèrent encore visiter les villages charmants et sécuritaires plutôt que les mégapoles. Avec son titre de village, Québec ne cesse de monter dans la cote de popularité des villes à visiter au niveau mondial

  • Maïthé Levasseur

    Merci pour cette intéressante analyse!

Voir tous les commentaires (3)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Marketing des destinations — Jean-Michel Perron @ 5 h 59 min

 

Vidéo touristique de qualité

Cette pub égyptienne performe très bien. Elle réussit à traduire l’exotisme de la destination sans dépayser les occidentaux, la « lumière » particulière du Proche-Orient s’y retrouve…Croisière sur le Nil, golf près de Keops, la mer Rouge…Et la musique qui rappelle Lawrence d’Arabie…

La recette à succès pour une destination, c’est de présenter les images qui nous représentent tout en faisant vibrer les cordes sensibles de nos marchés cibles, idéalement en étant originaux dans le contenue et la forme…

 

Vidéo comique en tourisme

Une vidéo  » cute « . Imaginez un tourisme qui abaisse les barrières et fait fi des différences et des préjugés…

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

Aucun commentaire

Faire le premier commentaire


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Développement du produit touristique, Enjeux touristiques, Gestion des entreprises touristiques, Gouvernance touristique, Marketing des destinations, Marketing des entreprises — Jean-Michel Perron @ 20 h 10 min

 

Ce matin dans les Cantons-de-l’Est, j’ai présenté aux participants du congrès de l’association Aventure Écotourisme Québec (AEQ) différents éléments qui expliquent notre performance touristique et des solutions à considérer. L’AEQ représente les producteurs en tourisme d’aventure du Québec. Ce sont des gens de passion, souvent des petites entreprises mais quel dynamisme et professionalisme de leur part ! Je crois que la réforme de notre tourisme va réussir grâce  à des gens de terrain comme ces gens sans prétention, ouverts au changement…

Encore une fois (désolé pour certains leaders rétrogrades de notre industrie), j’assume ici pleinement mes positions politiquement incorrectes…  

 

View more presentations from jmp5.

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

1 commentaire

  • Jason Lehoux

    Bonjour JM,

    Ce fut un réel plaisir d’assister à ta présentation sur la réalité touristique. Une réalité à la fois percutante, mais tellement vraie! Malgré ce malheureux constat, tu n’hésites pas à retrousser tes manches et c’est vraiment inspirant pour l’industrie du tourisme.

    Je suis tout à fait d’accord sur le fait que le Québec doit se donner une nouvelle image de marque. Sur les marchés internationaux, l’image du Québec est diluée inutilement. En 2008, le ministère du tourisme lançait un plan « d’expériences intégrées » sous 4 volets différents: 1) Le Québec du St-Laurent; 2) Le Québec Grandeur Nature; 3) Le Québec de villégiature; 4) Le Québec des grandes villes. Le ministère aurait pu regrouper les 3 premières expériences énumérées ci-dessous pour en faire une seule, du genre:
    « LE QUÉBEC NATURE ». Cela aurait eu beaucoup PLUS D’IMPACT et ce à MOINDRE COÛT!

Voir le commentaire (1)


Jean-Michel Perron - Le blogue  Jean-Michel Perron

Classé dans : Marketing des destinations — Jean-Michel Perron @ 10 h 36 min

 

Vidéo promotionnelle d’une destination

Cette vidéo met l’accent sur les gens du pays, des villages  et non pas les attraits comme on le voit dans la majorité des vidéos promotionnelles des destinations. Oui les attraits et activités sont les motifs pour choisir une destination, mais on sait tous que la différence ce sont les contacts qu’on aura faits à destination, surtout avec les gens de la place. À tout le moins pour les voyageurs qui veulent vivre des expériences avec les autres. C’est l’opposé de Vegas et de Dubai. D’ailleurs, dans cette vidéo, ils opposent Disneyland à Terre-Neuve, ce qui est vraiment le cas d’un point de vue géographique sur notre continent mais aussi dans le type d’expériences offertes sur ces deux destinations.

Le bouche à oreille va partir de la qualité de ces expériences. Et la seule question à se poser pour juger de l’efficacité d’une vidéo promo après l’avoir vu: est-ce que ça me donne le goût d’y aller ?

Dans ce cas-ci, Terre-Neuve se présente très bien…à vous de juger !

 

Vidéo touristique comique

Je ne suis pas un fan du Canadien Jim Carrey mais cet extrait de l’un de ses spectacles il y a plusieurs années sur la perception des Américains par rapport au Canada est parfaitement juste encore aujourd’hui. C’est le froid qui marque l’inconscient de nos voisins du Sud par rapport à nous !  ( » cold front from Canada  » dans leurs bulletins météo…). Dans un sondage de 2005 par la CCT, vous vous rappellez que les Américains nous trouvaient plates, sans intérêt. On est pour eux, l’Idaho du Nord. C’est tout dire et c’est la raison principale de leur abandon du Québec et du Canada en général ! Le seul élément qui ressortait de ce méga sondage (55 000 entrevues), c’était le froid…et ce n’est pas positif en tourisme sur ce marché (contrairement au marché français qui lui adore l’exotisme de notre hiver).

À vous de jouer!

Réagissez | Imprimez | Envoyez à un ami

Aucun commentaire

Faire le premier commentaire


Articles plus anciens »

Contactez-nous
HD Marketing
42, rue Tardif, Québec (Québec) G1B 3K5
T 418.667-9122 | info@hdmarketing.ca